TRANSPORTS SCOLAIRES

La Région Bretagne est fortement mobilisée avec l’ensemble de ses transporteurs ferroviaire, routiers et maritimes pour répondre aux enjeux de la crise sanitaire que nous traversons.
Dès le début de la période de confinement le 16 mars, puis les jours qui ont suivi, le plan de transport a été largement réduit pour limiter les déplacements tout en garantissant un transport aux personnes assurant des missions essentielles.
Comme je vous l’ai écrit il y a quelques jours, nous travaillons à la question complexe d’un retour à notre offre de transport nominale, telle qu’elle existait avant le confinement, tout en veillant à garantir autant que possible la sécurité sanitaire des personnels et de nos usagers. Je tenais par la présente à partager avec vous la situation au 6 mai.
L’ensemble de nos transporteurs ont été interrogés sur leur capacité à répondre à nos ambitions de reprise du service, et ce, dans le respect des contraintes liées aux mesures sanitaires, au premier rang desquelles la désinfection quotidienne des véhicules.
Voici ce que nous pouvons, à date, annoncer.
Pour les élèves utilisant des transports spécifiques scolaires (circuits ou lignes scolaires), nous assurerons un retour à la normale le 12 mai pour les services primaires effectués sur le réseau BreizhGo. Concernant les services effectués par des Autorités Organisatrices de Transport de primaires de second rang, les choses s’organiseront en local, en cohérence avec les capacités des maires à rouvrir ou non les écoles.
S’agissant du transport des collégiens, classes de 6ème et de 5ème, nous nous mettons en situation de les transporter, aux horaires et trajets habituels, à compter du 18 mai. J’attire l’attention sur le fait qu’il ne nous sera pas possible d’adapter nos circuits à d’éventuelles demandes spécifiques d’établissements sur des doublons de service, des prises en charge de classes de 4ème ou 3ème, etc. Il n’est pas aisé de réussir à garantir la continuité du service public au regard des nombreuses incertitudes qui pèsent encore telles que le bon approvisionnement de toutes les entreprises en masques pour les conducteurs, leur capacité à garantir la désinfection quotidienne des véhicules (condition sine qua non à la circulation de nos cars), la confiance des conducteurs dans les conditions de reprise. Un point est essentiel sur ce sujet, il concerne le port obligatoire du masque pour tous les élèves à partir du CP, port du masque dans les règles d’usage et pendant toute la durée du parcours, de sorte à ne pas mettre en danger les autres élèves et le conducteur.
Les parents devront impérativement sensibiliser leurs enfants au sujet et fournir à leur enfant un masque dès la première utilisation des services de transport scolaire. Ceci est d’autant plus important que nous ne pourrons garantir à 100% la distanciation dans les véhicules. En effet, il n’est pas possible de doubler le nombre de cars et de conducteurs, et la capacité des véhicules du fait des mesures de distanciation tombe à 20-25 élèves au lieu de 50 ou 60 .Et, je vous le dis très clairement, la Région Bretagne ne laissera pas d’élèves au bord de la route, même si le car est complet au regard de cette exigence de distanciation. Le port du masque doit aussi permettre de constituer une mesure barrière importante dans ce type de cas, que j’espère évidement les plus rares possible. Pour le transport interurbain, nous mettrons en place une reprise progressive et échelonnée à partir du 11 mai qui nous permettra d’atteindre un plan de transport complet début juin. Il nous faut garantir prioritairement le transport des élèves et des salariés sur ces lignes. Nous communiquerons au jour le jour sur les conditions de reprise de notre offre de transport sur notre site www.breizhgo.bzh. Dès qu’une information fiable et précise sera disponible, nous informerons largement nos usagers et nos partenaires (communiqué de presse, emailing, réseaux sociaux…).
Nous pourrions par ailleurs être amenés à nous adapter quotidiennement à des interdictions de circulation dans les villes, des fermetures de gares routières, autant d’évènements externes à notre volonté et qui pourraient nous contraindre fortement dans l’accomplissement de notre mission de service public.
Avec les entreprises de transport, nous sommes totalement mobilisés pour assurer le meilleur service public de transport qu’il est possible de délivrer.
Nous avons rassuré les entreprises de transport en contrat avec la Région Bretagne pour leur garantir leur pleine rémunération pendant toute la période de confinement même si aucun service scolaire n’était effectué. Nous savons que ces entreprises ont été fragilisées et que de nombreux emplois sont précaires. Il s’agit que ces entreprises et leurs salariés soient pleinement opérationnels aujourd’hui pour le déconfinement et demain pour la rentrée scolaire de septembre 2020. Vous garantissant nos meilleurs efforts, je vous prie d’agréer, Monsieur, Madame, à l’expression de mes sentiments respectueux.