La Soirée Arpentage

Report mai/juin 2016 de la proposition de lecture collective d’essais

Réunir des adultes autour de la lecture collective d’essais, de textes théoriques plutôt issus des sciences sociales, en se disant qu’il y a des livres qu’on ne lira pas seul, faute de temps, d’habitude ou de repères. Une soirée, de 19h à 22h, dans la bibliothèque, où chacun apporte de quoi grignoter et la bibliothèque fournit les boissons, pour repartir en sachant ce qu’il y a dans un livre qu’on n’aurait pas lu seul.

D’où ça vient ?
L’arpentage est une méthode d’animation réinventée à partir de l’apport des bibliothèques populaires et de Peuple et Culture : il s’agit de proposer à un groupe d’adultes de se construire des repères dans un ouvrage théorique grâce à la diversité des regards et des sensibilités présents dans le groupe. Prenant à rebours l’image habituelle de la lecture-passe-temps solitaire, l’arpentage propose un temps de partage où il ne s’agit pas de dire si on aime ou pas ou de se sentir jugé, mais de tenter ensemble de comprendre et de se repérer.

Ce fut une soirée inhabituelle dans la bibliothèque de St Germain, matelas par terre et lumière douce pour ceux qui veulent lire allongés, chauffeuses pour les autres. De quoi grignoter et boire un verre dans la salle de motricité, on investit les lieux pour la soirée en changeant la table de place selon les besoins (plus ou moins près du tableau ou du radiateur selon les moments…). Un temps ensemble de présentation, choix du livre, puis
lecture individuelle installés confortablement, et retour pour établir les repères.
– 7 personnes réunies, 6 livres présentés par C. Aubert.

Choix du groupe pour un essai de Bernard Lahire : pour la sociologie, qui explique ce que peut être la sociologie aujourd’hui et ce que permettent les sciences sociales pour comprendre la société.

Les réactions ont très enthousiastes  : « je choisis ce livre parce que je sais que je ne le lirais pas seule », « il y a d’autre chose dans les livres que de quoi se divertir, mais seul le soir, on a la flemme », « rien que le titre ça fait peur, « sociologie », on dirait que ça va être du jargon, en fait d’en parler ensemble on s’aperçoit qu’on peut comprendre ».

Si les soirées d’arpentages vous intéressent, n’hésitez pas à vous inscrire auprès de Nathalie à la Mairie ou à la Bibliothèque.

Encore merci à Mme AUBERT pour cette découverte de l’arpentage en Bibliothèque.