1er mai : la vente du muguet étroitement encadrée

En raison de la crise sanitaire et dans le cadre du confinement, la vente du muguet du 1er mai est étroitement encadrée cette année :
   – la vente du muguet sur la voie publique, traditionnellement tolérée et autorisée par des arrêtés municipaux, sera strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à une verbalisation (amende de 300€ minimum) voire à la confiscation de sa marchandise (code pénal – art R 446-3) ;
   – les fleuristes n’étant pas autorisés à accueillir du public dans leur magasin, ils pourront proposer du muguet à la vente uniquement dans le cadre de leur activité de livraison et de retrait de commandes au seuil du magasin, sous réserve de la stricte application des mesures barrières ;
   – la vente du muguet pourra également s’effectuer dans les commerces de produits essentiels autorisés actuellement à accueillir du public.
L’attestation de déplacement dérogatoire précisera « achat de première nécessité ».